Bye bye, Maverick

S’il y a bien eu un héros qui m’ait marqué au cinéma durant mon enfance, c’est bien le personnage de Maverick dans Top Gun. Comme pas mal de mômes, j’ai voulu devenir pilote de chasse après avoir vu le film. Bien sûr, ce fantasme a disparu à l’âge adulte (comme la plupart des gens, je fais un travail plus paisible). Cependant, je me surprends encore parfois à rêver à ces projets d’avenir lointains. A tel point que pour finir, j’ai voulu vivre ce rêve l’espace d’un moment. Et pour cela, j’ai pratiqué un vol en avion de chasse à Pontoise. Je pense pouvoir affirmer que je n’oublierai pas ce moment de sitôt. J’ai adoré chaque seconde de ce vol extraordinaire. Cela dit, j’ai tout de même réalisé qu’en définitive, je ne regrette pas de ne pas être devenu pilote. Pour sûr, j’ai adoré voler à grande vitesse et goûter aux joies de la voltige, mais j’ai aussi compris que je n’aurais pas pu faire ce job. C’est d’ailleurs incroyable, maintenant que j’y pense : les métiers qui plaisent le plus aux enfants sont de fait des métiers de vocation. Infirmière ou soldat, ces jobs s’adressent à une catégorie assez exclusive de personnes, par ce qu’ils exigent de ceux qui les exercent. Ce sont, pour être parfaitement clairs, des jobs de héros. Ceux qui les font n’en ont pas toujours l’air, mais il faut tout de même se souvenir qu’ils font un boulot que beaucoup de gens seraient tout à fait inaptes à faire ! Pour ma part, je me suis toujours demandé qui peut être assez fou pour vouloir toute la semaine s’occuper de gens malades, ou pour vouloir risquer sa vie en protégeant son pays. Le métier de pilote est plus plaisant, mais il est en vérité tout aussi pénible : lui aussi engager la vie du pilote au quotidien ; travailler à bord d’un avion de chasse n’est pas tout à fait la même chose que de travailler dans un bureau ; les risques d’accident tragique y sont un peu plus grands. Il n’y a donc aucun regret à avoir à ne pas être devenu pilote. Et puis, il faut dire ce qui est : au bureau, on peut traîner sur le web ; je vous défie de poster un message sur Facebook lorsque vous êtes là-haut à Mach 3 ! Soit dit en passant, je suis vraiment heureux d’avoir vécu un tel moment. Voilà d’ailleurs le site par lequel je suis passé pour ce vol en L-39. C’est le genre d’expérience qui vous change à jamais ! https://www.tematis.com/vol-avion-chasse-l39-paris-pontoise.html

aviondechasse.jpg

Published in:Uncategorized |on janvier 10th, 2017 |

Both comments and pings are currently closed.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 18 articles | blog Gratuit | Abus?